Songs for a Dark Lady

ou Shakespeare & Music
OEuvres de Bassano, Byrd, Cooper, Holborne

Concert-lecture avec
Michel QUAGLIOZZI, lectures
Marie-Claire BERT et Michel QUAGLIOZZI, flûtes à bec
Michaëla CHÉTRITE, clavecin
Etienne MANGOT, lyra viol
Marcello FORMENTI, orgue

Les riches cités italiennes, Rome, Florence et Venise la Sérénissime emploient de nombreux instrumentistes à vent (Piffari), souvent compositeurs et facteurs de flûtes à bec, cornets et autres sacqueboutes …

La renommée des Piffari italiens traverse bientôt la Manche. Le roi Henry VIII, lui-même flûtiste et violiste, invite à la cour d’Angleterre la famille vénitienne des Bassano pour y créer un consort de flûtes à la cour de Londres.
Une des filles Bassano, Emilia BASSANO-LANIER devient enfin une poétesse reconnue
aux accents féministes grâce à son seul et unique recueil de poèmes, Salve Deus Rex Judaeorum (1611).


Elle retient notre attention aujourd’hui
parce qu’elle pourrait être, de l’avis même de différents chercheurs, l’énigmatique et envoutante « Dark Lady » des célèbres sonnets
de Shakespeare. Elle l’aurait sûrement inspiré pour plusieurs personnages de ses pièces …

Samedi 14 Novembre 2020 à 20h30
au Centre Culturel la Providence